Un long week-end chaud

J’ai passé une fin de semaine très agréable avec un temps magnifique pour un début d’octobre. Les températures ont grimpé jusqu’à 25°C ( » On ira où tu voudras quand tu voudras, et l’on s’aimera encore lorsque l’amour sera mort, toute la vie sera pareille à ce matin aux couleurs de l’été indien », allez ça suffit avec Joe, vous devez mieux la connaître que moi ou pas d’ailleurs !). En plus, lundi était férié, c’était l’Action de grâce (Thanksgiving). Au lieu de manger de la dinde, j’ai profité des derniers jours de beau temps pour découvrir de nouveaux lieux sur l’île de Montréal : les rapides du canal Lachine (parc Georges O’Reilly) et le parc nature du Cap-Saint-Jacques.

Insolite

A Montréal, on se déplace beaucoup à vélo de mai à novembre, après il faut oublier ! Il est tellement agréable de pédaler dans cette ville et c’est aussi un gain de temps, un vrai paradis pour les cyclistes avec un réseau de plus de 4OOKm de pistes cyclabes.

Des parcs à vélo ont bien été prévus par la ville mais ça paraît quelque fois insuffisant. Alors il faut être patient, ou bien on gare son vélo où on peut en espérant toujours de le retrouver en entier !

Yes !

Je me décide enfin à me poser un instant pour vous donner quelques nouvelles et pour vous montrer mes dernières photos. Cette semaine a été particulièrement géniale et mouvementée et ce n’est pas terminé ! Pour les personnes inquiètes, rassurez vous, j’ai trouvé un job ! Il m’a fallu exactement une semaine pour décrocher un job dans une boutique de vêtement, autrement dit je n’ai vraiment pas galéré ! Je connais pas encore les jours de repos et ce que je vais toucher, mais en tout cas je vais gagner de la tune, c’est l’essentiel ! Pour le reste, j’en saurai plus demain. Deuxième bonne nouvelle, j’ai trouvé un appart très sympa non loin de là où je vis actuellement, dans le quartier  multiculturel du Mile-End. Je cohabiterai avec une française et une québécoise.

Il fait bon vivre à Montréal !

Déjà deux semaines que je suis à Montréal et j’ai l’impression que ça fait beaucoup plus. Je m’adapte plutôt bien à cette nouvelle ville. En même temps, ce n’est pas bien difficile pour le moment : il fait chaud, les gens sont sympa et puis il y a tout un tas d’activités. Montréal vibre au rythme de ses festivals et laisse éclater sa légendaire joie de vivre.

Tiens, aujourd’hui j’ai même eu droit aux « calins gratuits » à la sortie du métro. Le principe est simple : plusieurs personnes, munies d’une pancarte sur laquelle il est écrit « calins gratuits/free hugs », proposent des accolades aux gens. C’est simple et  ça fait du bien, alors n’hésitez pas !

Quelques formalités pour bien commencer

Cette première semaine a été très chaude, en moyenne 33°, c’était presque insupportable mais bizarrement  tout le monde nous dit d’en profiter car l’hiver va être rude, très rude et très long aussi.

 

En tout cas, cette chaleur accablante ne m’a pas empêchée d’effectuer les démarches administratives nécessaires quand on est PVTiste. Qu’est ce qu’un PVTiste ? Il s’agit d’une personne ayant obtenu un PVT (Programme Vacance Travail). Il est destiné au moins de 35 ans et permet de bénéficier d’un permis de travail grâce auquel nous pouvons voyager et travailler au Canada pendant une durée d’un an. J’ai donc dû me procurer le NAS (Numéro d’Assurance Sociale). Il est obligatoire et sert à l’administration de divers programmes fédéraux. Il permet également  de recevoir des prestations et services.

Mon arrivée à Montréal

Mon arrivée à Montréal s’est très bien passée : le vol avec Air Transat impeccable, le foie gras a traversé l’Atlantique avec succès (j’ai échappé à une amende de 1200 $, ce qui est pas si mal !) et un accueil chaleureux à la métropole francophone. Je vais  vivre dans le quartier Outremont pendant un…